11 novembre 2009

La décision

Bon! Il fallait bien arrêter de tergiverser; qu'allais-je bien pouvoir faire de ma vie maintenant que la carrière que j'avais embrassée c'était mise à en frencher un autre, m'avait trompée ? Bon j'avoue que j'ai fait la même chose...mais me faire ça à moi...bouououou !Un peu tanné de sombré dans le nombrilisme. Les même questions qui revenaient sans cesse; que vais-je devenir pôôvre de petit moi?
Un instant mesdames et messieurs !!Euréka, tournicotti tournicotta! À bien y penser, je ne suis pas pôôvre du tout. Ce n'est qu'une illusion tout ça ! L'illusion que je dois travailler pour vivre et payer. Payer toujours, tout le monde; la banque, l'assurance, le concessionnaire, les impôts, la quincaillerie, la dentiste, le plan d'entretien de la fournaise, les pneus d'hiver, les divers et autres il faut bien. Arrêt sur image/freeze/pause/halte-là !!!!
Je m'imagine tout à coup sur une bécane, route sineuse dans les alpes ou brulé par le soleil entre les dunes du désert qui s'étale devant moi à perte de vue...Eh!, me dis-je, mais je peux faire ça, je peux très très bien faire ça maintenant ! Ce rêve est tout à fait possible, si je choisis aujourd'hui de m'élancer dans le vide. De confier mon sort à la vie.
Alors c'est décidé: je vends absolument tout ! Le temps de faire les choses proprement, de ne laisser personne à mes trousses, dans la brousse, avec la frousse et boum! crac! pouf! je partirai à temps.
À temps pour profiter des fleurs, ici ou ailleurs. Mais attention, je dois d'abord m'appliquer à effacer mes traces; 25 ans de ramassis ça ne s'évanouit pas comme ça . Il y a du pain qui ne demande qu'à être sur la planche !

4 commentaires:

Daniel Jobin a dit...

Je salue ton courage et ta détermination. Je suivrai avec attention toutes tes aventures a venir et tu pourras compter sur moi en tout temps. Je suis très heureux d'être l'un des premiers a m'inscrire sur ton blog, merci de l'invitation. J'ai aussi cette envie de voyager et de partir tout comme toi. Sait-on jamais nos routes se croiserons peut-être un jour dans une de ces contrées éloignées. D'ici-là gardons le contact par ce blog.
P.S. J'aurai peut-être le goût de relancer le projet du SHYHOOK un de ces jours, combien çà t'as coûté cette riveteuse ? Prévient-moi avant de la vendre.
À + Daniel Jobin

clauderainville_4 a dit...

Repartir, continuer, avancer et bien voilà !

L'artiste en toi vient de trouver son instrument...la planète! Elle n'a qu'à bien se tenir et te tenir,car Tintin Martinovich arrive !

bravo et merci pour l'inspiration

Claude:-)

Lili Rose a dit...

Je suis si fière de toi !

lelab a dit...

Wow! Impressionnant... mais pas surprenant :)
J'ai bien hâte de te lire dans ce magnifique périple...
À bientôt,
Lou