31 juillet 2010

Les premiers Au revoir

Dernière journée à Berlin, la magnifique, l'extravagante, la charmeuse, l'enjoleuse, la grunge, l'aguichante, la ville qui se prête à tous les qualificatifs possibles tellement on y trouve ce qu'on imagine et même ce à quoi on avait pas pensé. J'ai pris des millions de photos dans ma tête, imaginé pleins d'histoires dans ces lieux qui en sont déjà remplis. J'ai senti que je pourrais aisément m'y installer pour un mois, un an peut-être? J'ai adoré m'y perdre, rouler dans ces quartiers peu fréquentés par la faune touristique, mais habités d'une vie originale, parfois déjantée. Je commençais même à y avoir mes petites habitudes, une envie crue d'en faire partie. Même au moment de quitter Berlin, j'ai été saisi par son urbanité assumée, grouillante de paradoxes.

Bien sûr, les gens que j'y ai rencontrés ont grandement contribué à ce magnétisme irrésistible. Je garderai le souvenir d'une amitié profondément sincère et simple avec Andy et Connie. Leur générosité spontannée m'émeut beaucoup: l'appartement de Connie où je suis resté toute la semaine, les nombreux repas cuisinés ensembles, leurs amis qu'ils m'ont fait connaître, le percing que Connie a insisté pour me faire gratuitement et toutes ces excursions à moto avec Andy comme guide, j'en ai le coeur débordant de gratitude. Mouna, une amie d'Andy m'a même proposé son appartement pour un mois, le temps de ces vacances en Égypte avec les enfants. Caliméro était partant lui!

Mais voilà ! L'appelle de la route se fait entendre! J'ai soudainement envie d'écouter les champs qui poussent, de goûter l'air iodé des bords de mers, de déposer mes yeux sur des paysages différents, de quitter cette ville, pourtant idyllique, pour aller en découvrir une autre.
Et me voilà soudainement, poufff! Un coup de manette de gaz, à Hambourg ! Enfin presque... J'ai quitté Berlin à 9h ce matin. J'avais préparé mon itinéraire avec GPs afin de n'emprunter que des routes secondaires ou même tertiaires, aucune autobahn. Le soleil était au rendez-vous, température idéale, c'était une journée parfaite pour faire avaler des kilomètres à Fraülein. Mes yeux en ont profité pour remplir mon cerveau d'une multitude d'images villageoises pittoresques, de paysages campagnards gorgeous (jamais trouvé l'équivalent de ce mot en français). La nature étant à son paroxysme, débordante et généreuse, j'ai savouré goulument les effluves rurales, savant mélange de fleurs, de foin et de marde. Ce fut une journée, motocyclettement parlant, paradisiaque. 

Berlin /Hambourg c'est comme Montréal/Québec. Mais en n'empruntant que les petites routes ça ajoute drôlement au temps nécessaire pour le trajet. J'ai donc fini par aboutir au centre de Hambourg vers 19h et c'est à ce moment-là que la pluie a décidé de s'ajouter au tableau. Il me fallait donc trouver vite un refuge confortable pour la nuit. Après avoir visité une bonne dizaine d'hôtels qui étaient tous complet et m'être fait dire autant de fois «Mais Hambourg est complet monsieur!» j'ai fini par apprendre que c'est un des plus gros weekend touristique de Hambourg en ce moment même! C'est une receptioniste compréhensive qui m'a aidé à trouver une chambre (enfin!) dans un petit hotel à environ 15 kms au sud de Hambourg et 2h30 plus tard. C'est donc humide, exténué et un peu perplexe quant à la durée de mon séjour ici que je vous dis Bonne Nuit! (rrrrrrrronnnnnnrrrrrrrrrrrhumfffffff...)

10 commentaires:

Marie-Josée a dit...

Dans un premier temps bonne nuit mon beau Martin.
Dans un deuxième temps, merci de me faire voyager, et merci pour autant de couleur et de qualité dans ton écriture, c'est vraiment extraordinaire comment tu arrives à tout imagée avec ton clavier. J'ai mis du temps pour arriver dans cette page mais je suis tellement fière de moi je l'ai enfin fait et toute seule, comme un grande fille. Donc je suis derrière toi sur ta splendide moto, et très heureuse de faire le tour du monde avec toi. Gros becs, pleins de câlins. Tendresse Maire Josée xx

Lili Rose a dit...

moi je veux une photo de ce piercing !!!
Ça n'a pas fait trop mal j'espère :P
Je t'aime fort ! Bon séjour à Hambourg !

Anonyme a dit...

J'aimerais bien aussi une photo de ce piercing !

Tes récits sont fort bien présentés,de sorte qu'on peut aisement imaginer prendre part à l'aventure.

Je suis d'ailleurs un peu envieux et aurais eu bien du mal à quitter Berlin...

Au revoir mon ami !

Guy

Hélène Lafontaine a dit...

Bonsoir Martin, Très heureuse de te lire encore et encore et ce n,est qu'un début.... Moi aussi je vote avec la famille, je veux voir le percing!!!
Amicalement Hélène xxx il est 10:20 pm à Laval et il pleut ici aussi. Mais choisir entre ici et Hambourg, je crois que je choisirais Hambourg ;-)

Claude a dit...

salut Martin,

tu viens de partir ou d'arriver selon le continent où l'on se trouve et déjà un percing...d'ici un an tu seras tatoué, troué et toujours bouche bée je l'espère !

La vie à Mont St Hilaire est extraordinaire et il y a la belle Sylvie qui t'embrasse

Claude

Anonyme a dit...

Salut le troubadour
C'est vraiment trippant de lire ton aventure
Voilà que tu me donne envie de voir Berlin!!!
Moi qui trip plus Amérique du Sud

Salut

QCJN a dit...

Bon , la première fille qui rencontre lors de son voyage, et voilà, un piercing. Hum !!! Et, il ne dit pas où ! Hummmm !!! Je seconde Claude, qu'est-ce que ce sera d'ici un an ? J'espère que tu seras vivant, que tu ne rencontreras pas une sado-maso.. :)

Anonyme a dit...

Bienvenue en Europe, Martin.
Hâte de suivre tes prochains états d'âme...

Laurence

Evelyne a dit...

Merci! Les photos sont magnifiques, ça donne le goût de faire la Hollande à vélo!

Anonyme a dit...

Merci Martin, il y a de bien beaux paysages, ça donne le goût de visiter la Hollande à vélo!
Evelyne